Comment économiser sur son assurance habitation ?

de | 25 octobre 2017

Aussi importante soit-elle, l’assurance habitation ne doit pas peser trop lourdement dans un budget familial. En effet, si un sinistre peut engendrer d’énormes dégâts matériels, pour un coût financier important, il reste de l’ordre de l’imprévu et de l’exceptionnel. L’assurance habitation est donc un domaine dans lequel il est totalement possible de faire des économies tout en gardant une protection de qualité. Petite revue en détails des marges d’économies en 10 points.

Utiliser les comparateurs en ligne

Les comparateurs en ligne ont l’avantage d’offrir un panorama des principales propositions de contrats des assureurs en partant des besoins personnels du futur assuré. Simples à utiliser, ils offrent une vue rapide sur les différences, parfois criantes, de prix entre les différentes prestataires.

Faire jouer tous les acteurs du marché

Il n’y a pas que les assureurs « historiques » qui proposent des assurances multirisques habitation. Les banques, certaines mutuelles et les nouvelles assurances en ligne proposent quelquefois des contrats plus intéressants financièrement, pour des garanties équivalentes. En effet, leur prix attractif leur permet de s’accaparer de nouvelles parts de marchés face aux assurances traditionnelles, qui restent sur leurs acquis.

Réévaluer annuellement son contrat d’assurance habitation

Depuis le 1er janvier 2015, la loi Consommation permet à tous de changer d’assurance habitation dès lors que l’on a cotisé durant une année complète. Cette loi est une invitation à la réévaluation régulière de son contrat, d’autant que le nouvel assureur s’occupera de toutes les formalités. Faire jouer la concurrence régulièrement poussera son assureur et ses concurrents à proposer des tarifs toujours plus abordables.

Habitation en pavillon

Regrouper ou différencier ses contrats

Selon la situation, il peut être conseillé de regrouper ses contrats automobile et habitation. L’assureur sera ainsi amené à faire un geste commercial à son client, qui en sortira gagnant la première année. Après cette année, il est au contraire conseillé de séparer ses différents contrats. En effet, l’assureur, qui a proposé un tarif intéressant la première année pour gagner un nouveau client, augmente souvent la prime une fois le client fidélisé.

Ne conserver que les garanties essentielles

Option voyage, high-tech, loisir…les assureurs proposent toujours davantage de garanties afin de couvrir tous les actes du quotidien. Mais, in fine, rares sont les personnes à avoir réellement besoin de toutes ces garanties, dont le coût revient assez cher. Se recentrer sur les garanties de base (incendie, dégâts des eaux, catastrophes naturelles et responsabilité civile) suffit la plupart du temps pour se protéger des sinistres les plus importants.

Éviter les doublons

Être correctement assuré, c’est essentiel. Être trop assuré, c’est inutile. Faire des économies dans son assurance habitation consiste à ne pas payer des garanties qui sont déjà prévues, soit par la loi, soit pas d’autres assurances. On pensera par exemple aux voyages, aux moyens de paiement, ou encore à l’assurance scolaire.

Evitez les doublons

Ne pas surévaluer ses biens

Par sécurité, on préfère dépenser davantage pour être sûr d’être correctement assuré en cas de sinistre. De fait, la valeur des biens déclarée est dans la majorité des cas plus importante que leur valeur réelle, sans compter la vétusté qui est prise en compte dans la plupart des contrats. Bien évaluer ce que l’on possède fait baisser de façon non négligeable la prime d’assurance.

Payer sa prime annuellement

Les professionnels proposent par principe aux clients de payer leur prime d’assurance mensuellement, afin de lisser les coûts. Pourtant, payer cette dernière en un seul versement fait économiser les frais de gestion. Ceux-ci sont ajoutés par l’assureur pour mettre en place le prélèvement automatique et se garantir lui-même des impayés.

Augmenter sa franchise

En assurance, le montant de la franchise exerce sur la prime la même pression qu’un poids sur une balance. En effet, plus la franchise, c’est à dire le reste à charge de l’assuré lors de la déclaration d’un sinistre, est élevée, plus le coût de l’assurance sera faible. Il est donc possible de l’augmenter afin de faire des économies d’assurance. Il faudra toutefois veiller à sa capacité à payer cette franchise en cas de sinistre, pour ne pas que cela fasse l’effet d’un boomerang.

Vérifier l’obligation d’être assuré

Enfin, la loi est claire sur le sujet de l’assurance habitation. Contrairement au locataire, le propriétaire n’a pas l’obligation d’être assuré, excepté la partie « responsabilité civile » pour un copropriétaire. Lorsque l’on loue le logement dont on est propriétaire, on peut donc éviter de dépenser pour des protections déjà prévues par l’assurance du locataire.

Pour en savoir plus sur l’assurance habitation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge