Investir dans un Groupement Foncier Forestier en 2017 : avantages et risques

de | 13 août 2017

Vous souhaitez investir dans un support fiable en vue de préparer votre transmission ou diversifier votre patrimoine ? Mais face à une abondance de choix répondant à ces critères, vous ne savez pas pour quel placement opter ? Les produits classiques vous les connaissez par cœur et il est temps pour vous de trouver quelque chose de plus original mais à la fois efficace. Pourquoi ne pas investir dans un groupement foncier forestier ?

Investir plus facilement dans la forêt en 2017

A l’heure où la protection et la promotion de l’environnement figurent dans les tendances, il n’a jamais été aussi opportun de placer ses fonds dans l’exploitation des filières bois et forêts. Le rendement est certes moins généreux mais profitant d’une fiscalité triplement avantageuse, les investisseurs peuvent en tirer une bonne partie pour optimiser leurs revenus sur le long terme et mieux préparer leur succession.

L’achat d’une parcelle de forêt n’est pas une possibilité donnée à tout le monde. A 6 300 euros aujourd’hui le prix d’un hectare de forêt, il est peu probable d’avoir un accès direct à ce type d’actifs à condition de disposer d’un budget colossal. Les cadres juridiques qui y sont associés sont d’autant plus complexes. Faire appel à un groupement foncier forestier demeure donc la solution la plus adaptée pour investir en toute facilité.

Investir dans une forêt ?

Optimiser la succession grâce à une fiscalité dorée

En faisant ce choix, vous accéderez à un patrimoine forestier de taille avec un ticket d’entrée modéré et sans les contraintes d’une possession directe. La sélection, l’amélioration, l’équipement, la conservation et la gestion des massifs forestiers sont entièrement orchestrés par des professionnels dans le domaine. Dès lors que vous souscrivez des parts de groupement foncier forestier, vous devenez associé du groupement. En contrepartie, ce dernier vous verse des revenus issus des produits d’exploitation (vente des coupes de bois, loyers de chasse et de pêche).

Le rendement généré par un tel investissement varie généralement entre 1 à 3 %. Ce taux est tributaire de la qualité des bois, de leur essence et de leur emplacement mais sans presque jamais dépasser cette fourchette. En revanche, les avantages fiscaux sont très appréciables. En plus d’un allègement d’impôt sur le revenu (18% du prix de revient), le contribuable peut bénéficier d’un allègement et d’une exonération d’ISF (jusqu’à 50 % du prix d’acquisition) et d’une exonération fiscale lors de donations et des successions (abattement de 75%).

Les risques de l’investissement

Puisque la valeur des parts est très évolutive dans le temps, le capital n’est jamais garanti en investissant dans un groupement foncier forestier. La perte en capital est d’autant plus importante si une catastrophe naturelle venait à s’abattre sur tout ou partie du patrimoine.

Enfin, il n’y a pas de doute que ce type d’investissement ouvre droit à une importante réduction d’impôts mais sous réserves de respecter certaines conditions (plafonnement, durée de détention).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.