Bref, j’ai créé mon entreprise

de | 1 février 2016

2016 sera une belle année ou ne sera pas ! Aujourd’hui, je peux le dire et je peux en être fier. C’est fait : j’ai créé mon entreprise. C’était un de mes objectifs de l’année mais je me devais de le réaliser le plus tôt possible. Comment je m’y suis pris ? Quel statut j’ai choisi ? Pourquoi vous devriez faire pareil ? Plus encore, dans quels cas mon exemple est-il un exemple à NE PAS suivre ? Toutes les réponses sont plus bas et bien plus encore !

Comment ça, j’en fais un peu trop ? 😉

Pourquoi j'ai créé mon entreprise

Pourquoi j’ai créé mon entreprise ?

C’est en octobre 2014 que j’ai lancé mon premier site de niche. J’avais lu ici et là que certains arrivaient à en dégager des revenus sympathiques. Il se disait même à l’époque que certains en vivaient ! Curieux, mais surtout attiré par l’appât du gain 🙂 , je lançais à mon tour un site de ce type. Je me fixais rapidement l’objectif de gagner une centaine d’euros par mois grâce à celui-ci.

Un peu plus d’un an s’est écoulé depuis et nous voilà déjà en début d’année 2016. Si je ne possédais qu’un unique site de ce type, j’en ai maintenant un nombre plus conséquent à mon actif. Tous n’ont pas (encore 😉 ) connu le même succès, mais ils me permettent aujourd’hui de dégager plusieurs centaines d’euros en automatique. Sans rien avoir à faire. Ou presque.

C’est pour me mettre au clair que j’ai décidé de monter mon entreprise. Pour pouvoir déclarer cette nouvelle source de revenus proprement. Car s’il est possible de déclarer quelques revenus ponctuels directement sur sa feuille d’imposition, les sommes perçues sont maintenant significatives et régulières.

Et je ne vais pas m’en plaindre !

Auto-entrepreneur ? Non merci !

L’auto-entrepreneur, on en parle beaucoup. Simple à mettre en place et ne nécessitant pas de tenir une comptabilité élaborée, il a pour lui de sympathiques avantages. En quelques clics sur internet, on peut se déclarer auto-entrepreneur.

Mais cette apparente facilité à mettre en place s’accompagne d’un inconvénient significatif. En tout cas, cet inconvénient est rédhibitoire pour mon cas. Quel est-il ? La réponse tient en quelques mots : les charges et les impôts à verser se basent sur le chiffre d’affaire. Car si j’ai créé mon entreprise et que je trouve juste de redonner une partie de l’argent qu’on gagne, encore faut-il que cet argent arrive et reste réellement dans ma poche.

Mais qu’est-ce qu’il raconte Squatte, son chiffre d’affaire, c’est bien l’argent qu’il gagne, non ?

Un peu de calcul rapide

Avant tout chose, je précise que je ne suis absolument pas comptable. Si vous voulez apporter des précisions sur les lignes qui vont suivre, je vous invite à me corriger dans les commentaires accessibles juste en-dessous de cet article 🙂 .

Le chiffre d’affaire, c’est effectivement l’argent qu’une entreprise gagne. Une boite qui vend 100 produits à 40€ pièce réalise effectivement un chiffre d’affaire de 4 000€. Mais a-t-elle réellement gagné 4 000€ en écoulant tout son stock ? Et bien non, car la fabrication du produit lui a peut-être coûté 30€ par pièce.

En simplifiant à l’extrême, elle a dû payer 3 000€ pour construire ses 100 produits. Elle a donc dépensé 3 000€ pour en gagner 4 000€. Je ne tiens volontairement pas compte des coûts complémentaires de logistiques, R&D, … pour faciliter la compréhension de chacun.

Dans cet exemple, nous avons donc :

  • Un chiffre d’affaire de 4 000€, correspondant aux ventes des 100 produits ;
  • Des charges de 3 000€, correspondant à la fabrication des 100 produits ;
  • Un bénéfice de 1 000€, correspondant au chiffre d’affaire moins les charges.

Travailler depuis son domicile, c'est pour bientôt ?

Pourquoi j’ai choisi l’entreprise individuelle ?

Un auto-entrepreneur est donc imposé sur son chiffre d’affaire. En réalité, c’est un peu plus subtil que cela. Ses charges et son imposition sont calculées sur un pourcentage de son chiffre d’affaire, selon son type d’activité. A confirmer, mais il me semble que l’abattement oscille entre 71% et 34% selon l’activité exercée.

Un micro-entrepreneur sera donc redevable à l’état d’un certaine somme dépendant d’un pourcentage de son CA. Mais que se passe-t-il si, dans notre exemple précédent, 1 000€ de frais de logistique étaient également à régler ?

Nous aurions alors :

  • Un chiffre d’affaire toujours à 4 000€ ;
  • Des charges de 4 000€, correspondant aux 3 000€ évoqués dans le paragraphe précédent complétés des 1 000€ de logistique ;
  • Une bénéfice passant à 0€.

Malgré tout, une micro-entreprise présentant de tels résultats seraient toujours redevables aux impôts d’une somme dépendant d’un pourcentage de son chiffre d’affaire. Des ses 4 000€ de CA. Alors qu’elle n’a au final engrangé aucun bénéfice.

Dans mon cas, l’argent que je dégage ne constitue pas réellement un revenu complémentaire. En effet, pour l’instant, je souhaite simplement faire grossir mon business internet. Je suis toujours salarié et je n’ai pas « besoin » de l’argent que dégage mes sites. Je souhaite donc réinvestir mes gains. Pour lancer de nouveaux sites. Pour améliorer leurs référencements. Mon idée est que pour 500€ gagnés sur un mois, 500€ soient investis. L’idée est que chaque mois mon bénéfice (chiffre d’affaire du quel on soustrait les charges) soit égal à 0.

Avec cette démarche, être imposé sur mon chiffre d’affaire n’est donc pas des plus intéressant… Je cherchai un statut avec lequel je pourrai déduire mes charges, pour être ponctionné par l’état sur mes bénéfices réels.  C’est ce point qui m’a incité à ne pas prendre le « statut » de micro-entrepreneur. Attention, je comprends tout à fait que le « statut » auto-entrepreneur convienne à beaucoup. Mais pas à moi.

J’ai ensuite hésité entre 3 statuts : Entreprise individuelle, SASU et EURL. Sans entré dans le détail, j’ai fini par opter pour l’Entreprise Individuelle (EI), notamment parce qu’en terme de suivi comptable et de démarches, c’était le statut le plus simple des 3 🙂 . L’idée était de se lancer, nous verrons bien dans quelques temps si cela convient ! Et au pire, je changerai 🙂 .

Et voilà, vous savez maintenant pourquoi j’ai créé mon entreprise 🙂 . Pour ceux qui souhaitent plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à jeter un œil au site de l’APCE, qui est une bible sur ce type de sujets. L’article de Maxime du blog Web & SEO sur les freelances est également intéressant à consulter.

De votre côté, avez-vous déjà monté votre société/entreprise ? Auriez-vous fait le même choix que moi ?

9 réflexions au sujet de « Bref, j’ai créé mon entreprise »

  1. tan

    Bravo pour ce choix, on en apprends un peu plus tous les jours, j’ai personnellement le status d’AE depuis 3 ans, j’arrive donc au dernier pallier d’imposition le plus haut dans mon secteur d’activité soit 21% imposable sur le CA.
    Effectivement je réinvesti parfois mes fonds mais j’en conserve aussi une partie, de ce fait je me suis pas spécialement attelé encore sur un changement de status mais effectivement, c’est une solution à envisager surtout qu’il y a une nouvelle taxe justement pour nous qui s’appelle le « CFE », même pas encore entendu parlé ou reçu de courrier à ce sujet pendant que d’autres si déjà.
    Vers une mort du status d’AE?
    tan Articles récents…1.000 euros pour un million de vues sur YouTube !My Profile

    Répondre
    1. Squatte Auteur de l’article

      Bonjour Tan,

      Merci pour ce message.

      Si je ne dis pas de bêtises, il me semble que le statut d’AE est « officiellement » mort le 1er janvier 2016 et a été fusionné avec celui de la micro-entreprise. En complément, l’AE n’est d’ailleurs pas réellement un statut, mais un « sous-item » du statut d’Entrepreneur Individuel, avec quelques avantages et quelques simplifications dont notamment le régime simplifié.
      Squatte Articles récents…Business sur internet, état des lieux après 1 anMy Profile

      Répondre
  2. Nicolas

    Félicitations Squatte, je comprends mieux pourquoi tu n’as pas choisi AE. Moi lorsque j’ai commencé je me serai mis en AE mais car effectivement je ne pensais pas réinvestir tous mes gains.
    Puis en plus, dans ton cas, je suis sûr que tes revenus vont progresse r et donc tu seras vite limité par le seuil AE. Là au moins en EI tu n’as plus aucun seuil, bien joué.
    Sache que moi aussi je compte monter mon entreprise cette année. Ici en Espagne je suis en statut équivalent à AE en France mais du coup j’ai une responsabilité illimitée, ce qui ne me plaît pas beaucoup. En passant en société, j’aurais alors une responsabilité limitée, c’est plus rassurant pour l’avenir.
    Bref content que 2016 démarre aussi bien pour toi, et bravo pour ce passage à l’acte!
    Nicolas Articles récents…La MEILLEURE manière de gagner de l’argentMy Profile

    Répondre
    1. Squatte Auteur de l’article

      Re,

      Je ne m’étais pas réellement posé la question du seuil, mais ta remarque est pertinente et quand/si j’atteints ce pallier, il ne m’embêtera pas ! 🙂
      En France, depuis peu, la résidence principale est exclue des biens saisissables en cas de créances. Et me contentant de réinvestir mes gains, la création d’une société (plutôt qu’une entreprise comme je l’ai fait) me parait dans un premier temps trop complexe au regard de mon activité. Je ne sais pas comment sont les démarches administratives initiales et récurrentes en Espagne, mais en France, c’est …. chronophage et complexe 🙂 .
      Squatte Articles récents…Investir dans une maison de bourgMy Profile

      Répondre
  3. Liz

    Hello Squatte,
    C’est sûr qu’il existe une multitude de façons de gagner de l’argent, mais il faut bien analyser le pour et le contre avant d’investir 🙂 Merci pour le partage

    Répondre
  4. js

    salut squatte..

    felicitation pour ton succes.. jai aussi demarer une entreprise l’an dernier mais en construction.. mes sites sont en parallèle.. Je ne regrette aucunement mon geste et je me sent beaucoup plus libre depuis..

    A tous les lecteurs qui hésite, je vous dis foncer!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.