Quand renégocier son assurance crédit immobilier depuis 2018 ?

de | 27 juin 2018

Négocier un prêt immobilier, voilà le secret pour profiter de remboursements adaptés à votre budget. Cependant, vous n’êtes pas un professionnel du domaine ni un courtier, et vous vous rendez compte que votre assurance crédit immobilier pèse lourd dans vos mensualités. 2018 est la bonne année pour changer d’assurance emprunteur, notamment grâce à la loi Hamon et Bourquin 2018. Quand renégocier votre assurance prêt immobilier ? On vous dit tout.

Assurance crédit immobilier : changer avant la première date anniversaire

La loi Hamon vous permet de changer d’assurance crédit immobilier en 2018, avant la première date anniversaire de la signature de votre contrat. Et pour cela, les modalités sont très simples à entreprendre. Une fois que vous aurez trouvé votre nouvelle offre, celle qui correspond mieux à votre budget, il vous suffit d’envoyer une lettre de résiliation avec accusé de réception à votre assureur, Crédit Assurance par exemple, ou votre banque.

Il est cependant nécessaire de respecter un préavis de 15 jours, c’est la seule obligation de la loi Hamon. Si vous souhaitez profiter de la meilleure offre, de l’assurance prêt immobilier adaptée à vos besoins, certaines recherches sur internet pourraient vous aider.

Mais alors, que faire si la signature de ce contrat date de plus d’un an ? C’est dans ce cas l’amendement Bourquin qui intervient en votre faveur.

Assurance

Assurance emprunteur : changer après la première date anniversaire

Afin de renforcer la loi Hamon, la loi Bourquin 2018 a été mise en place toujours dans l’objectif de favoriser l’accès à la propriété aux particuliers. Si la souscription à l’assurance crédit immobilier date de plus de 12 mois, dans ce cas, il est possible de résilier annuellement votre offre. Attention cependant, le respect d’un préavis de 2 mois est nécessaire.

La loi Bourquin 2018 permet donc de changer chaque année d’assurance prêt immobilier sans justification. Cela est valable pour toutes les offres qui ont été souscrites après le 1er mars 2017. Si vous êtes dans ce cas, alors n’hésitez plus à choisir une nouvelle assurance de prêt immobilier.

Pour rappel : afin de résilier votre contrat, il vous suffit d’envoyer une lettre avec accusé de réception à votre assureur, votre banque ou encore votre mutuelle. L’établissement, si toutefois vous avez choisi une offre adaptée, n’est pas en mesure de refuser votre demande.

Les avantages des lois Hamon et Bourquin en 2018

Les chiffres concernant les assurances emprunteurs ont largement motivé la signature de ces textes de loi. En effet, on estime que la marge réalisée par les assurances et les banques a atteint la barre des 3 milliards d’euros, ce qui est colossal. L’importance de protéger les consommateurs est donc devenue une priorité.

De ce fait, la possibilité de résilier le contrat d’assurance crédit immobilier à tout moment permet d’ouvrir la concurrence. Ce qui signifie que les mutuelles, en plus des assureurs et des établissements bancaires, sont en mesure de proposer de nouvelles offres plus avantageuses, et surtout à des taux plus abordables. Aussi, la loi Hamon et l’amendement Bourquin vous permettent de faire de belles économies et donc d’alléger vos remboursements. Il devient plus simple de devenir propriétaire !

Souscrire à une assurance prêt emprunteur n’aura jamais été aussi attractif. Attention cependant : il est indispensable de bien choisir votre contrat, en fonction de certains critères. Nous allons le voir dès à présent.

Renégociation

Nos conseils pour bien choisir votre nouvelle assurance de prêt immobilier

Dans un premier temps, il est indispensable de contacter votre banque, afin d’en savoir un peu plus sur les diverses garanties qui sont exigées par celle-ci. Cela vous permettra de sélectionner une offre qui pourra être acceptée par l’établissement prêteur. Lorsque l’on parle de garanties pour votre assurance crédit immobilier, on parle notamment de la garantie décès, perte d’autonomie ou invalidité.

D’autres critères doivent vous aider à faire le bon choix. C’est le cas des frais de dossier notamment, mais également de la quotité, c’est-à-dire du montant remboursé par l’assureur. Il s’agit d’un point crucial que vous devez impérativement prendre en compte. En effet, plus le montant qui sera remboursé par votre assurance crédit immobilier est important, plus vous allez pouvoir vous mettre à l’abri.

Si vous souhaitez profiter de mensualités plus intéressantes, dans ce cas, il est possible d’opter pour le courtier en assurance. Ce professionnel pourra vous venir en aide et vous fournir un accompagnement de qualité. C’est lui qui se mettra en quête d’une assurance qui vous convient réellement. De plus, il possède une excellente force de négociation et saura dénicher, pour vous, une offre qui correspond vraiment à vos besoins.

Faire appel à un courtier en assurance emprunteur, cela ne coûte pas forcément plus cher. Il est cependant nécessaire de prendre en compte le mode de rémunération de celui-ci. Vous trouverez ici d’autres conseils utiles, pour bien choisir votre assurance crédit immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.