Trackers : ces supports de diversification méconnus

de | 25 mai 2015

Aujourd’hui, je laisse la plume à David Sertillange, féru d’investissement et auteur sur EtreUnRenard. Adepte d’articles denses et complets, il est notamment à l’origine d’une méthode simple et facile pour diversifier automatiquement ses investissements. Il nous propose aujourd’hui une petite introduction sur un support d’investissement et de diversification peu connu : les trackers boursiers.

En bourse, faire les bons choix au bon moment est critique.

En effet, en vendant le bon jour au bon prix, vous pourriez gagner beaucoup…

…mais vous pourriez aussi perdre beaucoup si les marchés sont contre vous.

Pour se prémunir de tels risques, n’importe quel investisseur moyen adopte une technique de bon père de famille : il diversifie son portefeuille, au maximum.

Un seul problème avec cette approche :

Il faut beaucoup d’argent pour la mener à bien…

…et beaucoup d’entre nous, les investisseurs individuels, ne disposent que de quelques milliers d’euros à investir.

Avec 10 000 euros, difficile de couvrir en même temps les risques de change, les risques géographiques, les risques de marché et les tensions énergétiques.

Et si… vous n’aviez tout simplement pas à le faire ?

Aujourd’hui, je vous montre comment un outil boursier peu connu peut transformer le travail de diversification de portefeuille, en le rendant ultra simple et ultra facile.

Et pas qu’un peu… dès 1 000 euros, vous pouvez détenir des actions d’entreprises présentes dans des dizaines de secteurs différents, aux quatre coins du monde et en au moins 3 devises.

C’est parti.

Trackers : ces supports de diversification méconnus

Cet outil barbare et peu connu : les trackers boursiers…

Un tracker (dit aussi Exchange Traded Fund en anglais) est un fond qui possède des actions d’entreprises cotées. La particularité de ces fonds, c’est qu’ils détiennent exactement la même proportion d’une action dans leur portefeuille que celle contenue dans un indice boursier de référence.

Ainsi, si L’Oréal pèse 2 % de la valorisation du CAC40, alors un tracker répliquant l’indice CAC40 devra aussi posséder des actions L’Oréal à hauteur de 2 % de son portefeuille.

cheminement-tracker

De cette manière, le fond (appelé aussi tracker) réplique exactement les fluctuations de l’indice qu’il suit. Si l’indice boursier (par exemple le CAC40) augmente de 5 %, la valeur du fond augmentera aussi de 5 % !

C’est donc un formidable outil d’investissement passif : si vous voulez passer peu de temps à gérer votre argent, et que suivre les performances du marché vous convient, alors les trackers sont des outils fantastiques.

… qui permettent de diversifier son portefeuille pour pas cher

En effet, puisqu’un tracker (appelé aussi E.T.F. en anglais) suit exactement les variations d’un indice, en achetant une action du tracker vous achetez simultanément des parts dans chaque entreprise présente dans l’indice de référence !

Ainsi, acheter une action d’un tracker CAC40 c’est posséder à la fois des actions L’Oréal, Carrefour, Accor…. soit un petit peu de l’ensemble des 40 plus grandes entreprises françaises.

De fait, vous possédez des actions d’un fond qui détient lui-même des actions dans toutes ces grandes entreprises.

La conséquence immédiate c’est que vous obtenez immédiatement une diversification sectorielle incroyable.

Puisque vous êtes investi dans pléthore de secteurs d’activité… les variations de chaque secteur n’affecteront pas votre portefeuille.

Mais ce n’est pas tout…

Si vous achetez des trackers répliquant l’indice Dow Jones ou NASDAQ, vous vous diversifiez sectoriellement (en possédant des actions dans plusieurs grandes entreprises américaines), mais cette fois vous êtes aussi diversifié monétairement, en dollars américains.

Et tout cela ne coûte pas très cher….

Voici par exemple un tracker Lyxor répliquant l’indice CAC40 :

graph-lyxor-cac4011

L’action est seulement à environ 50 euros ! Le ticket d’entrée est ainsi plutôt bas.

C’est ce qui fait des trackers un produit d’investissement parfait pour tous ceux qui veulent se construire un portefeuille à petit budget en limitant les risques.

1 méthode simple et facile pour sélectionner les bons trackers parmi les centaines de choix possibles

Après un peu de théorie, il est temps de passer à la pratique : le choix des trackers.

Pour cela, ici nul besoin de calcul fou : il existe un petit outil gratuit qui trouve pour vous les trackers correspondant à votre profil : c’est SmartPortfolio.

Son utilisation est ultra-simple et ne prend que 2 minutes :

SM1

Ici, on vous propose de répondre à un questionnaire super-rapide pour déterminer votre profil d’investisseur :

SM2

Après avoir répondu à quelques questions sur votre profil d’investisseur, magie ! Un portefeuille spécial tracker déterminé spécialement pour vous s’affiche :

SM3

Et voilà, vous avez un portefeuille de trackers totalement adapté à votre profil et diversifié sectoriellement et monétairement. C’est ultra-simple et totalement gratuit.

Pour aller encore plus loin, Yahoo propose une liste de tous les trackers disponibles.

A propos de l’auteur

David Sertillange fait régulièrement le récit de ses découvertes sur son site dédié à l’investissement. Adepte de ruses et de bons plans, il les met sur écrit afin qu’ils soient partagés au plus grand nombre.

Pour compléter le tout, David a réalisé une excellente infographie résumant le fonctionnement des trackers, accessible juste au-dessous de l’article (un petit clic pour la passer en plein écran 🙂 ). Si celui-ci vous a plus, je vous invite très fortement à la partager sur les réseaux sociaux et plus encore à aller découvrir le site de David sur l’investissement.

Infographie sur le fonctionnement des Trackers

5 réflexions au sujet de « Trackers : ces supports de diversification méconnus »

  1. Floran

    Article très complet, c’est également la méthode que j’ai choisi car je n’ai pas beaucoup d’argent et de temps à allouer en bourse. Pour l’instant je suis très satisfait car depuis 2 ans et demi je suis à 18% annualisé 🙂

    Un point non négligeable également c’est que les trackers sont disponibles via le PEA. Du coup on peut investir aux Etats Unis via le PEA !

    A te lire

    Floran
    Floran Articles récents…Bilan de mon patrimoine et blog – Avril 2015My Profile

    Répondre
    1. Floran

      C’est sûr qu’en ce moment il ne faut pas trop regarder, quand j’ai commencé à investir je regardais 2 fois par jour et maintenant c’est plus 2 fois par mois. C’est un peu comme les statistiques des blogs 🙂
      Floran Articles récents…Etape 5 : Devenez un investisseur !My Profile

      Répondre
      1. Squatte Auteur de l’article

        Bonjour à tous les deux,

        Je suis pour ma part entièrement novice sur les trackers, voire sur la bourse en général. Aussi je ne donnerai pas mon avis sur le sujet ! 🙂
        Mais j’aime beaucoup la comparaison utilisé par Floran entre le suivi des cours de la bourse et celui des statistiques des blogs… J’étais comme ça au début à faire un (ou plusieurs…) contrôle (s) par jour ! 🙂
        Squatte Articles récents…Comprendre le monde de la financeMy Profile

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge