Vivre sans voiture : oui, c’est possible !

de | 5 décembre 2018

A l’heure actuelle, nous sommes tous sollicités par de nombreux appels vers une vie plus écologique, moins polluante et plus respectueuse de l’environnement. Et cette volonté de transition que ressentent plusieurs personnes se fait notamment via une diminution de son empreinte carbone. L’empreinte carbone, c’est la trace que notre vie laisse en matière d’émissions de gaz à effet de serre. Alors, comment la réduire ? En se passant de voiture. De plus, vivre sans voiture a d’autres avantages. Par exemple, économiser de l’argent, faire du sport, etc. Tour d’horizon de tout ce que l’on gagne à vivre sans voiture.

Quel est le coût d’une voiture sur les finances d’un foyer ?

La voiture représente l’un des plus gros postes de dépenses pour une famille, après le loyer et l’alimentation. Le budget global d’une voiture est assez énorme, surtout lorsqu’on met bout à bout tous les frais que l’on a pour celle-ci.

Tout d’abord, il faut considérer l’achat. Une voiture, même modeste, est rarement  sous la barre des 12.000 – 15.000 €. Et même si des pubs alléchantes font part de prix exceptionnels ou de remises importantes, cela cache souvent quelque chose. Par exemple, le véhicule est dépourvu de toute option et celles-ci sont payantes. Et à force d’en rajouter, on finit par être au même niveau de prix qu’une marque qui ne faisait pas de ristourne.

Mais ce n’est pas tout, une fois le véhicule entre vos mains, il faudra souscrire une assurance, payer les taxes de roulage, faire le plein, mais aussi payer pour se parquer, et même pour rouler sur certains tronçons d’autoroute.

De tous ces frais, c’est le carburant qui coûte le plus cher et qui représente près de la moitié du budget annuel qui est consacré à la voiture. Et c’est lui aussi qui représente la totalité des émissions dans l’usage d’un véhicule.

Toutes les études s’accordent à dire que le prix d’une voiture, pour un usage quotidien, est très élevé. Certaines études font part d’un montant de 450-500 € par mois, une fois que tous les frais sont pris en compte. Dont la décote, les frais d’entretien et de réparation. D’autres études parlent d’un budget annuel moyen de 5.000 à 6.000 euros par ménage, selon l’ACA.

De plus, en se passant de voiture, il est possible de bénéficier d’une aide de son employeur. Via une intervention dans les frais de transport. De nombreuses entreprises incitent financièrement leurs employés à se tourner vers d’autres modes de locomotion en proposant un paiement intégral des abonnements de train ou en donnant une prime à l’utilisation du vélo. Certains sites officiels vous expliquent comment faire pour obtenir cette prime de votre employeur.

Quelles alternatives à la voiture ?

Il existe des dizaines d’alternatives à la voiture pour vivre sans véhicule. Le tout est d’en choisir une et de s’y tenir. Les plus connues sont le vélo et les transports en commun. Il y a aussi la marche à pied, le plus vieux moyen de transport, celui qui est le plus écologique et le meilleur pour la santé, quoique beaucoup plus lent que les autres. Et puis, il y a les moyens de locomotion plus farfelus comme le segway ou le skateboard.

La marche à pied

Lorsque l’on regarde ses trajets en voiture, il est interpellant de voir combien de trajets pourraient être éviter ou même qui ne sont pas du tout nécessaire. En effet, en ville, les trajets font rarement plus de deux kilomètres. Et même en banlieue, il existe de nombreuses alternatives dans un rayon de deux kilomètres.

Mais pour un citadin, avec les problèmes de mobilité et le nombre restreint de places de parkings, mieux vaut opter pour la marche à pied. D’ailleurs, des études ont prouvé que plus de 50 % des trajets en ville étaient inférieurs à une distance de 3 kilomètres !

A rythme de marche normal, soit 5 kilomètres par heure, il ne faudra pas plus de 6 minutes pour faire 500 mètres. Un rythme de croisière plus rapide que celui d’un automobiliste qui sera coincé dans les bouchons puis devra tourner pour trouver une place.

En outre, marcher, c’est bon pour la santé !

Marche à pied

Les transports en commun

Pour les citadins et les personnes qui habitent en zone péri urbaine, les transports en commun sont la meilleure alternative. Celle qui coûte le moins cher, qui est la plus rapide et qui dispose d’une offre suffisamment importante pour vous faire voyager partout en ville. Et par extension en France, voire en Europe.

Dans les grandes métropoles, comme Paris ou Lyon, l’offre en transport en commun est importante. Elle permet à beaucoup de gens de ne pas vivre avec une voiture.  Et les économies liées à ce choix sont bien réelles puisqu’il n’y a plus de budget pour la voiture.

En outre, la rapidité qu’offrent les transports en commun n’est à nul autre pareille… La traversée de Paris en métro ne pourra jamais être plus rapide en voiture.

Cela dit, ce n’est pas un moyen de transport sans défaut et il faut constater que cela peut être un handicap. Pour 3 raisons principalement :

  • Le lieu. Les transports en commun sont liés à une zone géographique. Une fois que vous en sortez, il n’y a plus d’offre ou celle-ci n’est plus couverte par votre abonnement de transport. Ainsi, la RATP dispose de son propre réseau sur Paris, mais se déplacer en dehors de la capitale vous obligera à changer de réseau, changer de forfait, etc. Ce n’est pas pratique et nécessite des avancées de la part des autorités.
  • L’horaire. Les transports en commun sont soumis à des horaires sur lesquels personne n’a prise. DU moins, pas les usagers. Les horaires varient en fonction des flux de passagers. L’offre sera donc plus importante en heure de pointe, pour assimiler les nombreux passagers, mais sera moins forte durant les heures creuses ou en soirée. Avec pour conséquence, parfois, aucune offre disponible. Vous êtes alors coincé là où vous êtes et êtes obligé d’opter pour un autre moyen de transport.
  • Le transport. Faire ses courses en transport en commun se révèle ardu. Il n’est pas possible de faire des courses pour la semaine ou le mois en empruntant le RER. Alors qu’il est tout à fait possible de remplir le coffre de sa voiture. Cela dit, il existe de bonnes alternatives viables et pratiques, qui sont parfois méconnues des automobilistes. Peut-être opteraient-ils plus facilement pour une vie sans voiture s’ils étaient au courant ? Ainsi, les grandes enseignes disposent toutes de services de livraison à domicile. Le plus souvent, gratuitement. Les courses peuvent aussi bien être faites en magasin que via internet. Il suffit de préciser une heure et un livreur passe chez vous avec les colis.

Le vélo

Le vélo est une bonne alternative à la voiture. Il est léger, mobile, rapide, vous permet de vous déplacer rapidement en ville. Il est, certes, un peu moins sûr, mais n’a pas d’autres inconvénients ! De plus, il existe des vélos électriques qui facilitent les trajets, en particulier en côte.

De plus, il est possible de lui adjoindre une remorque ou un siège enfant pour le transport de marchandises ou pour conduire ses enfants à l’école.

Bicyclette

Le covoiturage

Certes, on n’abandonne pas tout à fait la voiture, mais on réduit son empreinte écologique et on optimise les trajets. A l’heure actuelle, il est rare de voir plus d’un passager par voiture. Et des études ont prouvé que diminuer le nombre de voitures de 10 % résoudrait une bonne partie de la question de la mobilité en ville.

De plus, nul besoin de connaître les personnes qui font le covoiturage, on peut les trouver facilement via des applications et des sites internet.

Il existe bien d’autres moyens de transport, mais ceux-ci sont les plus couramment utiliser.

A la campagne

En province, l’offre en matière de transports alternatifs  est moins importante, mais il reste toujours le train et les bus (exemple : Ouibus) pour vous déplacer rapidement d’un endroit à l’autre. A moins que vous ne soyez vraiment isolé, auquel cas la voiture reste le meilleur moyen de transport.

Train

Quels sont les autres avantages à vivre sans voiture ?

Se passer de voiture et vivre sans voiture a d’autres avantages. Nous avons bien sûr déjà parlé de l’effet bénéfique qu’un tel budget ne représentait plus sur les finances d’une personne. Mais il y a bien d’autres choses à dire par rapport aux bénéfices qu’un ménage peut retirer de l’abandon de la voiture…

Les avantages économiques

Mais il est vrai que l’aspect économique a toute son importance. Surtout quand on réalise que le budget moyen est de 6.000 € par an ! Cela fait plusieurs mois de salaires « perdus », alors que l’employeur peut prendre en charge 50 % du montant des déplacements entre le domicile et le travail pour peu qu’on opte pour les transports en commun ! Ce qui ne vous laisse à votre charge que quelques dizaines d’euros par mois. Et encore, de nombreux employeurs payent l’intégralité du montant à leurs employés.

De plus, contrairement à une voiture, le vélo peut vous rapporter à chaque kilomètre parcouru ; il est possible pour votre entreprise de mettre en place une indemnité kilométrique vélo (facultative) de 0,25€ / kilomètre !

Les bénéfices pour la santé

Si vous optez pour des transports alternatifs à la voiture, il est probable que ceux-ci aient un impact positif sur votre santé. Le plus souvent, lorsqu’on parle de se déplacer à vélo comme alternative à la voiture et qu’on évoque les gains pour la santé, on nous renvoie la qualité de l’air.

Un argument à tout le moins fallacieux, puisque l’air respiré entre les voitures est le même que celui respiré à l’intérieur via la clim. Et surtout, respirer à l’air libre sera toujours plus sain que de respirer de l’air climatisé.

Pour autant, il existe d’autres bénéfices et ce dernier argument est un peu l’arbre qui cache la forêt. Que vous vous déplaciez à pied, à vélo, à trottinette ou autre, vous ferez de l‘exercice physique. Vous activez votre corps en marchant, en pédalant, etc. Et le corps a besoin de cela pour rester en bonne santé.

Selon cette étude, en anglais, se déplacer à pied ou à vélo vous permet d’être moins stressé. Et cela permet aussi d’entretenir votre système cardiovasculaire, vos artères, votre système immunitaire, etc. Enfin, vous croisez et rencontrez des personnes, discuter parfois avec elle. Il y a un aspect social bien plus présent qu’en voiture. Un aspect que l’on retrouve notamment chez les motards qui se considèrent souvent comme une grande famille.

L’écologie

L’écologie est également un facteur de changement et un aspect positif à l’abandon de la voiture. L’impact écologique d’une voiture n’est pas négligeable et s’en passer fait une réelle différence, à l’échelle de la personne.

Si on en croit les chiffres de la COP23:

  • le trafic routier représente 95 % de la pollution liée au secteur du transport
  • le transport est le premier facteur de pollution, loin devant l’industrie ou le résidentiel
  • ne plus utiliser de voiture a autant d’impact que d’abandonner la consommation de viande (végétarien et vegan)

Ecologie

Comment faire pour vivre sans voiture plus facilement ?

Pour pouvoir vivre sans voiture, il faut utiliser des moyens de transport alternatifs, mais aussi réduire ses déplacements !

La livraison à domicile

La livraison à domicile vous permet de vous faire livrer directement chez vous plutôt que de vous déplacer. Contrairement à vous, le livreur dispose d’un itinéraire qui lui permet de réduire les déplacements. Et surtout, il livre plusieurs personnes en même temps. Le gain se fait aussi bien en temps (pour vous), qu’au niveau économique (emploi d’un livreur) et écologique (moins d’émissions). Comment faire pour trouver les offres disponibles? Il suffit de chercher sur internet les enseignes qui pratiquent ce service, gratuitement de préférence

Le télétravail

Pourquoi toujours se déplacer pour travailler alors qu’il est possible de travailler depuis chez soi ? Tous les emplois ne permettent pas cela, effectivement. Mais de nombreuses entreprises actives dans le service vous permettent de bénéficier d’un jour par semaine de télétravail, et donc de réduire vos trajets de 20 % par la même occasion.

Changer de rythme

Quitte à abandonner la voiture, pourquoi ne pas décider d’appréhender la vie autrement ? Il est possible de trouver tout ce dont on a besoin en ville. Il existe des écoles à proximité, de nombreux commerces ouverts, des services par internet. Tout cela permet de changer de rythme et de prendre le temps comme il vient, plus à son aise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.