Les 5 conseils avant de vous lancer dans votre achat immobilier en Pinel

de | 30 août 2015

Avant de vous lancer dans l’achat d’un logement neuf en vue d’une défiscalisation grâce au dispositif Pinel, il est important de suivre quelques conseils pour réussir votre investissement. Et vous pourrez alors bénéficiez de la réduction d’impôt qui s’élève à 12, 18 ou 21% du montant de votre investissement, et correspond à la durée de location du bien à laquelle vous vous engagez : 6, 9 ou 12 ans.

Soyez vigilant sur la zone géographique

La loi Pinel s’aligne sur les zones définies par la ministre du Logement, Sylvia Pinel. En effet, votre investissement doit se situer en zone A1, A ou B1 ou B2. Les biens situés en zone C sont exclus du dispositif. Ces zones ont été révisées afin de contrôler la construction de logements neufs dans des zones où la demande locative est réelle. Cela évite ainsi de construire des immeubles uniquement dans un but de défiscalisation et qu’ils ne soient pas loués par la suite. La zone A1 correspond à Paris et sa couronne, la zone A à quelques grandes villes de France comme Marseille ou Lyon mais aussi la Côte d’Azur ou l’Ile de France. Les zones B1 renferme celles de plus de 250 000 habitants, la grande couronne parisienne et quelques villes où les prix de l’immobilier sont les plus élevés. Les zones B2 concernent les villes de plus de 50 000 habitants.

Vérifiez que votre bien respecte les conditions du dispositif

La loi Pinel requiert d’investir dans un logement neuf, ou en VEFA. Il faut également que le bien soit labelisé en BBC 2005 ou respecte la réglementation thermique 2012. Lorsque vous achetez un logement neuf en construction, vous devez vous assurer auprès du promoteur que les travaux seront bien achevés dans les 30 mois qui suivent la déclaration d’ouverture de chantier. Ensuite, charge à vous de bien louer le bien dans les 12 mois qui suivent la remise des clés. Et ne faites pas l’erreur d’habiter le bien ne serait-ce que quelques jours, où vous ne pourrez pas profiter de votre réduction d’impôt.

Où investir avec la loi Pinel

Réaliser une simulation Pinel

Des simulateurs en ligne existent pour vous aider à définir la meilleure durée de location qui sera proportionnelle à votre réduction d’impôt. Selon, votre apport et les loyers espérés et selon la zone géographique, vous pourrez déterminer quel montant vous pourrez investir. En réalisant ces simulations loi Pinel, cela vous aidera à mieux cerner votre projet d’investissement immobilier.

Respecter les conditions de financement

Des conditions financières ont été définies afin de limiter les excès d’usage de ce dispositif de réduction d’impôt. Aussi, vous ne pouvez investir plus de 300 000€ par an, ni acheter un bien qui dépasse les 5 500€/m2. Le nombre d’investissement est limité à 2 par an. Soyez également vigilant à ne pas dépasser le plafond des niches fiscales limitées à 10 000€ par an et par foyer et dont la loi Pinel est soumise.

Vérifiez que vos locataires respectent les conditions de la loi Pinel

Une fois votre bien acheté pour défiscaliser, vous devrez louer le bien en tant que résidence principale, non-meublé. Vous devrez également respecter des plafonds de loyers définis selon les zones géographiques. Des plafonds de ressources ont également été dressés afin d’ouvrir la location de logements à des ménages aux ressources limitées.

Une réflexion au sujet de « Les 5 conseils avant de vous lancer dans votre achat immobilier en Pinel »

  1. Abel

    Salut,
    C’est exactement ce que j’ai fait et ça a très bien marché. Merci d’avoir publié ces conseils.
    A+

Les commentaires sont fermés.