Comment demander une augmentation de salaire ?

de | 17 octobre 2021

La demande d’une hausse de salaire est souvent un instant gênant et stressant pour un salarié. Afin d’être totalement le jour J, il faut tout d’abord veiller à être parfaitement préparer. Évidemment, il ne faut pas être trop cool et arriver les mains dans les poches. Je pense que le plus important est d’avoir les arguments adéquats, d’avoir en tête la politique salariale de sa société, de le faire au bon moment, de ne pas stresser et de parler à la personne qu’il faut.

Les raisons pour lesquelles vous devez demander une hausse de salaire

En règle générale, on ne décroche pas une augmentation de salaire sans aucune raison. Il y a différents aspects qui influencent les managers, et sont vus comme une excellente raison de vous offrir la possibilité de négocier une hausse. Découvrez ces derniers en détails.

Quand les objectifs ont été atteints

Si vos différents objectifs ont été remplis, que vous finalisez un challenge majeur et que vous collectionnez les succès les uns après les autres, il faut alors que vous fassiez la demande d’une augmentation puisque vous le méritez tout simplement.

Aspect important : l’augmentation et la prime exceptionnelle ne sont pas du tout la même chose. L’entière réussite d’un projet ne justifie pas à coup sûr la demande d’une hausse. « Pour une telle situation, une prime est en règle générale une récompense plus justifiée. Souvent, une augmentation représente la reconnaissance d’un travail en continu ou un changement au niveau des responsabilités.

Si votre salaire n’est pas aligné sur le marché

Pour une multitude de raisons, votre rémunération est inférieure à la moyenne de votre fonction, en prenant en compte votre expérience. Pour ce genre de cas, un rattrapage de salaire situé aux alentours de 5 % doit être discuté dans les budgets annuels. L’employé ne doit pas mettre son manager devant le fait accompli mais parler de ce point avec lui bien avant que les budgets soient clôturés.

Il est important de bien savoir le mettre en condition avant que la négociation soit ouverte. Veillez à bien vous renseigner sur la politique salariale de votre société. Ainsi, cela vous évitera d’être trop gourmand. Si le groupe a pour habitude d’accorder des hausses d’environ 4 %, ne demandez pas le double ou le triple !

Faire une demande malgré la pandémie de Coronavirus

La plupart du temps redoutée des employés, la demande de hausse de salaire engendre beaucoup de stress. Et dans un contexte lourd de crise sanitaire et économique, ce sentiment est évidemment accentué. Alors, est-ce le moment propice afin de demander une augmentation du salaire ? À première vue, le chômage partiel, les PSE (plans de sauvegarde de l’emploi) et les possibles licenciements économiques peuvent représenter de véritables barrières à une demande de hausse de salaire.

À part si votre société ne trouve dans une situation économique difficile, n’hésitez pas à demander une hausse de votre rémunération. Si vous avez beaucoup travaillé durant la totalité de l’année 2020, même durant les confinements, il est normal de vouloir une récompense, qui viendrait valoriser votre travail.

La pandémie de Covid-19 a obligé de multiples employés, dont vous faites certainement partis, à s’adapter en télétravaillant, à effectuer beaucoup plus d’heures en plus ou encore à aller au-delà du périmètre de la fiche de poste. La totalité de ces actions, dans l’intérêt de la société, justifient sans aucun doute une hausse de salaire.

Connaître la santé financière de la société avant de faire la demande d’une hausse

Nous vous recommandons, premièrement, d’en apprendre plus via votre manager sur les réalités de la santé économique de la société : le dépôt de bilan est-il proche ? L’entreprise est-elle parvenue à conserver la tête hors de l’eau ? Le groupe a-t-il pu bénéficier du Coronavirus afin d’effectuer des bénéfices ? En fonction de la réponse offerte à cette première interrogation, vous pourrez voir ou non si vous pouvez faire la demande d’une hausse.

Donner des arguments pour sa demande d’augmentation de salaire, surtout en plein Covid-19

Si vous désirez sauter le pas, l’unique citation de la pandémie de Coronavirus sera insuffisant à justifier votre augmentation de salaire. Je vous conseille, comme je l’ai effectué lors de ma demande d’augmentation de salaire, d’appuyer vos dires avec des arguments, et démontrer que votre travail offre quelque chose de positif à la société durant la crise sanitaire :

  • Effectuez un listing complet et pertinent de vos actions, de ce que vous avez réussi mais également de ce que vous n’êtes pas parvenu à finaliser.
  • Utilisez des chiffres réels et vérifiables.
  • Effectuez un bilan annuel. Et dévoilez en quoi il a été productif pour la société.
  • Et enfin, mettez en avant ce qui a été positif pour la société.

Le mélange de ces nombreux et variés aspects offrira la possibilité d’une issue positive par rapport à votre demande : votre milieu d’activité, votre profession, votre fonction dans la société, toutes vos réalisations, mais également votre comportement durant les confinements liés au Coronavirus.

Ne pas s’enflammer et être réaliste sur le taux d’augmentation désiré

Vous avez fait forte impression durant la crise liée au Coronavirus, et vous désirez obtenir une hausse de salaire ? Une fois votre valeur dans la société prouvée, il vous rester à indiquer les sommes désirées. Alors, quel taux de hausse réclamer ? Sur ce point, je vous recommande d’être le plus réaliste possible. Ne demandez pas une trop grosse augmentation !

Faire la demande d’une hausse salaire en temps de pandémie de Coronavirus peut sembler extrêmement compliqué. Or, avec les renseignements adéquats sur le contexte financier de la société et la marge de manœuvre de votre manager, mais également en effectuant un listing de vos réalisations durant la totalité de l’année, n’hésitez pas une seule seconde à demander la hausse désirée.

Le comportement à avoir pour demander une augmentation

Débutez l’entretien par des thèmes simples. On supprime le stress en parlant de sujets annexes comme un simple fait positif ou l’atmosphère actuelle régnant dans la société. Veillez à être courtois et sûr de vous (sans être arrogant pour autant). Et durant votre argumentaire, recherchez l’opinion de votre manager.

Voici deux exemples de questions que vous pouvez poser à votre supérieur :

  • « Quelle est votre position par rapport à ma demande ? ». N’hésitez pas à nourrir l’échange avec des arguments.
  • « Mes résultats n’ont-ils pas permis à l’entreprise de profiter d’une réelle plus-value ? ».

Privilégiez des interrogations débouchant sur des réponses affirmatives du manager.

À quel moment faire sa demande ?

Il y a différents moments clés, dans la vie d’une société, pour effectuer la demande d’une hausse de salaire. Or, il y en a plus que d’autres.

À la suite d’une promotion

Une promotion rime la plupart du temps avec hausse de salaire. Une évolution ou un changement de poste est un instant idéal afin de négocier une augmentation. Une charge de travail en plus justifie un nouveau salaire. C’est par conséquent l’instant idéal afin d’aborder ce sujet.

Durant un entretien annuel d’évaluation

Un tel rendez-vous avec votre manager est l’occasion parfaite d’effectuer le bilan de l’année passée mais également pour mettre en avant vos projets, vos attentes ou encore vos désirs. Or, tout dépend de la culture d’entreprise. Si, dans cette dernière, les hausses sont négociées durant l’entretien annuel, n’ayez aucune crainte et faites votre demande. Il est recommandé d’effectuer demande d’augmentation une seule fois par an.

Ma recommandation : si vous préférez l’écrit à l’oral, vous pouvez écrire une lettre de demande de hausse de salaire à votre manager.

Négociation d’une augmentation de salaire : quels arguments avoir ?

Il est essentiel de bien cerner l’interrogation pour l’employeur. Ce dernier va certainement se poser la question suivante : « Pourquoi augmenter ce collaborateur et pas un autre ? ». C’est là que survient le concept de rareté et de rentabilité de l’employé. Au final, on a peu de chance de décrocher une hausse si on est un simple collaborateur « interchangeable ». La société sera plus favorable à donner une augmentation aux salariés qui sont nécessaires et indispensables à sa bonne santé.

Ma recommandation pour obtenir une augmentation : engrangez tous les éléments factuels, quantitatifs et qualitatifs (par conséquent tangibles), offrant la possibilité d’une mesure pertinente de la performance : économies effectuées, revenus engendrés, erreurs qui n’ont pas été commises, optimisation de la productivité … Grâce à ces éléments, vous pourrez prouver votre valeur ajoutée, donnée à la société.

Cela montre que avez contribué à une meilleure qualité, à une hausse de la satisfaction clientèle ou à la conception d’une intelligence émotionnelle au service de la société. Rappelez tout cela à votre manager les éléments sur lesquels votre demande se base.

Les instants où vous ne devez pas demander une hausse de salaire

  • À la suite d’une sous-performance de votre part : même si vous êtes un excellent élément, laissez le temps passé à la suite d’un échec. Les semaines, voire même les mois, devront s’écouler pour que votre manager oublie cette dernière mission.
  • S’il y a des soucis économiques lourds par rapport à votre société : si vous demandez une hausse de salaire là, vous montrez que vous n’avez pas conscience du contexte du groupe, ou que vous êtes trop personnel. Ainsi, si votre société est en pleine phase de licenciements économiques, évitez de demandez une augmentation !
  • Lorsque votre manager est surbooké : dans ce cas-là, il ne sera pas à l’écoute et il ne se penchera pas forcément sérieusement sur votre demande.
  • Si vous avez eu une augmentation dans les six mois précédents : là vous risquez de voir votre crédibilité en prendre sacrément un coup !

À qui s’adresser pour une augmentation ?

Je vous conseille vivement d’aller parler à votre manager afin de lui demander une hausse, que ce dernier soit décisionnaire ou non. Par la suite, celui-ci transmettra la demande à son manager. Ainsi, la négociation s’effectuera sans aucun doute à trois.

Par contre, passer sa demande auprès des ressources humaines est mal vu. En effet, cela met le manager dans une position désagréable. Si vous passez par ce canal, son autorité en prend un coup. Concernant les petites structures, une demande adressée aux ressources humaines est moins incongru.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.