Investir dans l’immobilier : neuf ou ancien ?

de | 8 septembre 2015

L’immobilier figure parmi les secteurs les plus attractifs pour investir. Toutefois, s’informer au maximum et s’entourer de professionnels est la seule manière de rentabiliser un investissement immobilier. Si vous en êtes au moment de vous poser des questions, découvrez aujourd’hui les avantages et les inconvénients du neuf et de l’ancien pour mieux vous décider.

Pourquoi investir dans le neuf ?

Le premier atout d’un investissement immobilier dans le neuf est la qualité du bien. Contrairement à l’ancien, le neuf ne nécessite aucune rénovation liée à la vétusté ou à la consommation d’énergie. Ensuite, les acheteurs sont en général couverts par l’assurance souscrite par le promoteur sur une durée minimale de 10 ans.
Investir dans le neuf ouvre aussi droit à quelques avantages financiers :

  • Réduction des frais de notaire
  • Exonération de la taxe foncière durant les deux premières années
  • Déduction fiscale du dispositif Pinel sous condition. Cliquez ici pour en savoir plus.
  • Réduction d’impôt grâce au dispositif Censi-Bouvard

Par ailleurs, le neuf est plus rentable. Un tel bien immobilier prend plus facilement de la valeur avec le temps. Evidemment, c’est plus cher que dans l’ancien, mais l’investissement reste rentable. Et pour réussir un investissement immobilier dans le neuf, faites-vos aider par le courtier Vousfinancer concernant les démarches concernant votre crédit immobilier.

Investir dans le neuf ou l'ancien, cruel dilemme

Avantages et inconvénients d’un investissement immobilier dans l’ancien

L’investissement dans l’ancien a quelques avantages, notamment au niveau fiscal. Plusieurs dispositifs encouragent en effet l’investissement dans l’ancien que certains experts qualifient de véritable niche fiscale.

Citons par exemple le dispositif Borloo ancien qui attribue des avantages fiscaux aux propriétaires bailleurs louant le logement vide sous plusieurs conditions :

  • Usage de résidence principale
  • Pendant une durée minimale
  • Avec des plafonds de loyers (loyer intermédiaire dont le montant est en moyenne plus bas de 30% par rapport au loyer dans le neuf)
  • Avec des plafonds de ressources des locataires

Ce dispositif inclut une déduction de 30% sur les revenus fonciers.

L’ancien a d’autres atouts non négligeables dans un investissement locatif. Ces biens bénéficient en général d’un emplacement stratégique, proche du centre-ville et des transports en commun. Ensuite, c’est plus accessible en termes de prix.

Il ne faut toutefois pas négliger quelques inconvénients, à commencer par l’instabilité du rendement qui repose sur plusieurs paramètres (taxes, prix, potentiel locatif etc.) L’ancien est également propice à quelques difficultés de gestion, notamment les rénovations en cas de dégradation, la recherche de locataire si le bien est vacant etc.

Le point sur l’actualité immobilière en France

Si vous êtes sur le point d’investir dans l’immobilier neuf ou ancien, voici quelques infos qui vous aideront à vous décider. Êtes-vous à la recherche d’une ville où le prix du m² est accessible ? Faites vos investigations vers Saint-Etienne (1 296€), Limoges (1 425€), Mulhouse (1 551€) ou encore Brest (1 578€)

Sachez également que les biens de bord de mer, essentiellement les constructions de maisons neuves, ont beaucoup de succès actuellement. Ce secteur s’adresse surtout aux potentiels acheteurs vivant dans les villes proches du littoral et qui souhaitent faire une seconde acquisition ou se faire construire une maison neuve. Si vous avez ce profil, pensez aux 5 500km de côtes qui vous attendent en France.

Neuf ou ancien, un investissement immobilier a toujours des avantages et des inconvénients. Le choix appartient à l’investisseur et à son profil personnel. La démarche reste toutefois délicat d’où la nécessité de faire appel à un professionnel afin de trouver rapidement le bien répondant à vos attentes. Si vous hésitez encore, cette page vous éclaire sur les raisons de faire appel à un agent immobilier.

3 réflexions au sujet de « Investir dans l’immobilier : neuf ou ancien ? »

  1. cMlle

    il faut savoir que l’exonération de taxe foncière dont vous parlez dans l’achat neuf n’est pas totale, elle peut être partielle et le plus souvent limitée à 1 an, voir ne pas du tout être exonéré car si l’exonération porte obligatoirement sur les parts départementale et régionale, il n’en est pas de même pour la commune et les groupements de communes. Ces derniers peuvent par vote décider de ne pas l’appliquer. Or, ce sont souvent les parts communales de l’impôt foncier qui sont les plus importantes.

  2. Squatte Auteur de l’article

    Bonjour,

    Merci à vous pour ces précisions bienvenues, et qui je dois dire dire dépassent mon niveau de compétence sur le sujet 🙂

  3. Adrien

    Salut,
    Je songe à faire un investissement dans l’immobilier. Pour le moment, mon choix se porte sur le neuf, car je peux bénéficier d’une réduction d’impôt intéressante avec la loi Pinel si je décide de louer mon bien.

Les commentaires sont fermés.