L’immobilier locatif : pour optimiser sa retraite autrement

de | 3 avril 2015

Investir dans l’immobilier locatif est souvent synonyme de tranquillité financière une fois à la retraite. Ce type de placement permet de se constituer un patrimoine immobilier ainsi que des revenus supplémentaires grâce aux loyers. Quelques pistes.

Investir dans le neuf ou dans l’ancien ?

Entre le neuf et l’ancien, les dispositifs de défiscalisation immobilière sont distincts, mais pour faire face aux contraintes imposées par les  lois immobilières, mieux vaut privilégier la première option pour assurer la rentabilité de son investissement sur le long terme. Une réduction importante d’impôt est aussi favorable à ce propos. En outre, un logement neuf offre plusieurs atouts financiers. Il permet d’une part de bénéficier d’une assurance construction pendant les 10 premières années. Les matériaux utilisés sont d’autre part modernes et moins énergivores permettant de valoriser son patrimoine lors de sa revente. Quant à la deuxième option, il faut souvent prévoir des travaux de rénovation, et donc un budget supplémentaire. De ce fait, le revenu financier évolue et prend place en fonction de vos projets immobiliers.

L'immobilier locatif,optimiser sa retraite autrement

Immobilier locatif : un bon placement pour sa retraite

L’âge requis pour partir en retraite est désormais passé à 62 ans. Il est donc possible d’anticiper la perte de revenu 15 ou 20 ans à l’avance. Outre l’assurance-vie et le livret A, l’investissement immobilier locatif s’avère un placement fiable et efficace. Il permet de se constituer à la fois un patrimoine à transmettre à ses proches, ainsi qu’un revenu complémentaire sous forme de rente. L’investisseur à vocation locatif bénéficie également d’une défiscalisation sur ses revenus locatifs par rapport à son statut, à l’exemple du régime LMNP ou loueur en meublé non professionnel. La rentabilité financière peut ainsi s’avérer bénéfique. A cet effet, les loyers mensuels que l’ investisseur perçoit peuvent entre autres financer d’autres investissements ou subvenir à ses dépenses personnelles.

Où investir ?

La réussite d’un projet d’investissement immobilier locatif est fonction du choix de la localisation du bien. Il faut donc privilégier une ville dynamique, attractive et à forte demande de location. Ville jeune, cosmopolite et en constante croissance démographique, Montpellier constitue une localité attrayante pour ce type d’investissement. Un programme sur l’immobilier de Montpellier est actuellement constitué de constructions individuelles dans de jolis quartiers, tandis que le sud de la ville est plutôt destiné à la détente et aux vacances. Il convient alors de choisir un emplacement où les actions immobilières  peuvent trouver lumière, en d’autres termes, bien réviser sa démarche  immobilière pour en tirer profit.

2 réflexions au sujet de « L’immobilier locatif : pour optimiser sa retraite autrement »

  1. [email protected] pro

    Bonjour. Je suis jeune mais on m’a toujours conseillé de m’y prendre tôt pour investir. L’immobilier locatif m’intéresse beaucoup, je vais me renseigner plus en détails. Merci pour cet article.

  2. Squatte Auteur de l’article

    Bonjour Etienne,

    Effectivement, plus on se lance tôt, mieux c’est : on peut emprunter plus longtemps facilement, les taux d’assurance peuvent être plus faible et on a tout le loisir de changer d’avis au fil des années.

    Le plus dur est de se lancer !

Les commentaires sont fermés.