Quels travaux réalisés à votre domicile sont-ils éligibles à la prime énergie ?

de | 17 décembre 2016

Vous avez déjà commencé à rénover votre maison afin qu’elle respecte les exigences énergétiques de l’État et vous voulez savoir si vous pouvez profiter de la prime énergétique ? Découvrez les types de travaux à réaliser ; des travaux qui vous permettront de bénéficier de cette prime. Vous obtiendrez alors un remboursement de vos dépenses et pourrez prétendre, plus tard, à une réduction importante de votre consommation d’énergie. Notez que les travaux en question doivent être réalisés par un professionnel. Sans plus attendre, découvrez les détails des travaux qui conditionnent l’octroi de la prime énergie et faites le rapprochement avec ce que vous avez déjà réalisé.

L’isolation

La qualité d’isolation s’impose lorsqu’on souhaite réaliser des économies d’énergie dans le domaine du bâtiment. Tout commence par l’isolation des combles où l’isolant posé doit être certifié ACERMI. Un isolant disposant d’un Document technique d’Application ou d’un Avis technique délivré par le CSTB est aussi approuvé. Différents critères sont également pris en compte notamment la marque de l’isolant, sa résistance thermique ou encore son épaisseur. Les mêmes critères sont appliqués pour l’isolation des murs (par l’extérieur et par l’intérieur), l’isolation des toitures-terrasses ou encore l’isolation des sols.

Economiser sur le chauffage

Le chauffage

Après l’isolation, des travaux doivent aussi être réalisés quant à la production de chaleur. Pour chauffer votre maison, vous avez le choix entre une chaudière gaz, une chaudière à fioul ou encore une chaudière à granulés de bois. Pour les deux premiers types de chaudière, seuls les modèles à condensation sont acceptés. Si vous choisissez la chaudière à granulés de bois, n’achetez qu’un modèle de la classe 5, répondant à la norme NF EN 303.5 et pouvant offrir un rendement supérieur ou égal à 85%.

Vous pouvez aussi  choisir une pompe à chaleur quant au chauffage de votre maison. Il peut d’agir d’une pompe air-air, air-eau ou encore d’une pompe géothermique. Pour la pompe à chaleur air-air, le coefficient de performance saisonnier doit être supérieur ou égal à 3,9. Pour le modèle air-eau, ce coefficient doit être de 3,4 ou plus. Idem pour la pompe à chaleur géothermique. Le professionnel qui s’occupe de l’installation doit mentionner son numéro QualiPac dans la  facture.

Pour produire de la chaleur dans votre maison, l’utilisation d’un insert de cheminée, d’un poêle à granulés de bois ou encore d’un poêle à bûches convient également. Si vous choisissez l’une de ces sources de chaleur, vérifiez qu’elle offre un rendement supérieur ou égal à 70%. Seul un professionnel titulaire de l’appellation QUALIBOIS doit assurer l’installation si vous voulez prétendre à la prime énergie.

Recours à l’énergie renouvelable

Si votre choix ne s’est pas porté sur une pompe à chaleur air-air ou air-eau pour le chauffage, vous devez utiliser un autre appareil exploitant l’énergie renouvelable. Un chauffe-eau solaire ou un chauffe-eau thermodynamique constitue alors un bon choix. Si vous tranchez pour un chauffe-eau thermodynamique, vérifiez que le Coefficient de performance du modèle répond à la norme EN 16147.

Tous ces travaux doivent être menés dans le total respect des conditions imposées par le gouvernement français en matière de performance énergétique afin que la prime énergie soit accordée.