Optimiser ses finances avec un deuxième emploi en freelance

de | 9 mars 2020

Vous avez déjà un boulot, mais aimeriez profiter d’un train de vie plus élevé ? Vous voulez ne pas avoir à vous soucier de la fin du mois qui arrive ? Alors développez une activité annexe en auto-entrepreneur ! Par exemple en faisant du blogging, qui peut se faire le soir, tranquillement, après les heures de travail, pour générer des revenus supplémentaires sans prendre aucun risque grâce aux avantages de la micro-entreprise. Je vous en dis plus à ce sujet.

Devenir auto-entrepreneur, des démarches simplifiées

micro-entrepreneur

Ça y est ! Vous avez choisi l’activité secondaire que vous souhaitez exercer pour gagner un complément de revenus ? Il ne vous reste plus alors qu’à la déclarer et à souscrire au régime de la micro-entreprise. En optant pour ce statut, vous bénéficiez de formalités de création d’entreprise allégées, de coûts administratifs moindres ainsi que d’un régime fiscal et social simplifié et favorable. C’est donc une excellente solution pour ceux qui ont déjà un emploi et cherchent un complément de revenu.

Vos démarches en ligne et gratuitement

Dans cette optique, auto-entrepreneurs, faites vos démarches en ligne pour créer votre société en toute simplicité. Pour commencer, immatriculez-vous au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) si vous avez choisi d’être commerçant ou au Répertoire des Métiers (RM) si vous voulez être artisan. Dans les deux cas, aucun frais ne vous sera demandé. En revanche, vous devez payer 26 € environ si vous voulez vous immatriculer en tant qu’agent commercial.

Les métiers réglementés

Si vous voulez exercer une activité réglementée, à l’exemple des métiers :

  • de l’alimentaire,
  • de l’automobile,
  • du bâtiment,
  • de la coiffure
  • de l’esthétique…

Vous devez avoir les qualifications nécessaires ou disposer d’une expérience professionnelle en la matière. Dans le cas échéant, je vous recommande fortement de souscrire une assurance professionnelle pour vous protéger de tout éventuel problème.

Autrefois, il était indispensable d’effectuer un stage de préparation à l’installation (SPI) pour devenir un artisan micro-entrepreneur. Cependant, depuis l’entrée en vigueur de la loi PACTE (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) en mai 2019, cette formalité n’est plus obligatoire. Toutefois, vous pouvez toujours faire le choix de suivre le stage.

Quelles sont les conditions pour devenir micro-entrepreneur ?

Vous pouvez devenir auto-entrepreneur dès lors que vous êtes majeur ou mineur émancipé. Vous pouvez profiter de ce régime, que ce soit à titre principal ou à titre complémentaire. Vous pouvez donc très bien être salarié et exercer une activité en freelance à côté. Cependant, l’activité en question doit être exercée sous forme d’entreprise individuelle. Elle doit également relever pour l’assurance vieillesse de la Sécurité sociale des indépendants (ex-régime social des indépendants) ou de la Caisse inter-professionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (Cipav).

Par ailleurs, votre chiffre d’affaires doit respecter un certain seuil. Ce seuil varie selon l’activité que vous exercez. Si votre entreprise individuelle se positionne dans l’achat et la revente de marchandise, dans la vente de denrées à consommer sur place ou encore dans la prestation d’hébergement, votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser les 176 200 €.

Pour une activité libérale ou des prestations de service commerciales ou artisanales, le plafond est fixé à 72 500 €. Si vous cumulez deux ou plusieurs catégories d’activités, les chiffres d’affaires ne s’additionnent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.