Les secteurs fortement porteurs de l’année 2016

de | 13 décembre 2016

Malgré une conjoncture qui n’est pas des plus favorables à la création d’entreprises, certains secteurs promettent encore un avenir radieux aux entrepreneurs. Voici les 8 secteurs d’avenir selon les experts de la veille et de l’investissement.

La maintenance high-tech

Dans un contexte social actuel où les objets connectés et les outils numériques font partie intégrante de notre quotidien, la maintenance high-tech va vraisemblablement se développer de plus en plus pendant les prochaines années. Pour se démarquer dans ce secteur, cliquez sur ce lien pour trouver toute une gamme de clés USB publicitaires qui marqueront à coup sûr l’esprit des prospects.

Les transports écolos et intelligents

Portée par les préoccupations écologiques, l’évolution des modes de transports et les besoins de la géolocalisation, la « smart mobility » est un secteur encore largement exploitable. Générant actuellement 45 000 emplois directs, il représente un marché annuel de 4.5 milliards d’euros. De nombreux grands noms tels que Honda, Opel, Intel, Google, ou Tesla, ont dévoilé leur modèle de voiture intelligente cette année, tout en laissant présager une marge d’amélioration importante pour 2017.

voiture électrique

L’e-logistique

Avec le développement exponentiel des e-commerces qui devraient peser 90 milliards d’euros d’ici 2020, contre 57 milliards d’euros en 2014, de nombreuses possibilités de services e-logistiques émergent. Ce secteur devrait augmenter de plus de 60 % d’ici la fin de la décennie selon les statistiques.

Les services d’aide à domicile des personnes âgées

Le maintien à domicile des seniors est un secteur qui a encore beaucoup à offrir, car selon la Dares, il pourrait être à l’origine de la création de 300 000 emplois dans les 4 années à venir. De plus, dans le secteur de l’aide à domicile, le fonds de soutien aux « bonnes pratiques » bénéficiera d’une aide financière de 50 millions d’euros en 2017 de la part de l’État français.

L’e-santé

Avec une progression prévue de 7 % d’ici 2020, soit un chiffre d’affaires de près de 4 milliards d’euros, le marché de l’e-santé par ses gadgets connectés est un créneau qui a encore de la place pour 20 000 à 30 000 emplois à moyen terme.

Le « Do it yourself »

Actuellement très en vogue, la réussite du « Do it yourself » qui touche de nombreux domaines (mode, cosmétique, cuisine…) s’explique surtout par le besoin de revenir à une consommation « plus saine » et la nécessité de faire des économies. Le développement des imprimantes 3D contribuera par ailleurs à amplifier ce phénomène.

Les start-ups de services financiers

Ces « Fintechs » qui ont réussi à lever 11 milliards d’investissements dans le monde en 2015 sont l’avant garde d’un secteur qui recèle encore de nombreuses opportunités en France. Il s’agit concrètement de pouvoir proposer des services plus intéressants que ceux des banques.

Les nouveaux services dédiés aux villes intelligentes

Avec les villes qui deviennent de plus en plus intelligentes, on assiste à l’émergence d’un nouveau marché très prometteur. Si la modélisation 3D de l’évolution du territoire et la signalisation des dysfonctionnements à la mairie ont déjà leurs pionniers, de nombreuses autres pistes restent encore à découvrir.