Zoom sur 3 dispositifs pour réussir son investissement locatif

de | 15 avril 2020

Investir dans la pierre… On n’a rien trouvé de mieux pour se constituer un patrimoine sûr et pérenne. Mais si les taux d’intérêt ont atteint des niveaux historiquement bas, les prix de l’immobilier ont, au fil des années, augmenté. C’est pourquoi l’accompagnement par un dispositif de l’État permet d’alléger la facture de votre investissement tout en faisant une bonne action. Explications.

Le dispositif Pinel

C’est un fait : la tension immobilière est de plus en plus prégnante, notamment dans certaines zones. Pour aider les ménages aux revenus modestes à se loger au sein de ces zones dans des conditions décentes, l’État propose aux investisseurs le dispositif Pinel. Celui-ci permet à l’acquéreur d’un bien immobilier neuf ou ancien réhabilité de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le prix d’achat.

Entre autres conditions, le propriétaire doit s’engager à louer pendant 6, 9 ou 12 ans son bien sans dépasser un plafond de loyer. L’avantage fiscal atteindra respectivement 12, 18 et 21 %. L’appartement ou la maison doit en outre se trouver dans l’une des trois zones définies par le gouvernement. Afin de vérifier que l’investissement que vous programmez est éligible au dispositif Pinel, vous pouvez utiliser un simulateur Pinel. En renseignant quelques informations, l’outil Pinel vous donnera une meilleure vision de vos possibilités de financement.

Le dispositif Cosse

Moins connu, le dispositif Cosse est également nommé dispositif Louer abordable. Là encore, il s’agit de louer un bien immobilier dans les zones tendues concernées à des personnes aux revenus modestes avec un loyer modéré. La grande différence porte sur le fait que ce bien peut être déjà acquis.

En clair, le propriétaire d’un appartement ancien peut décider de le louer en conventionnant avec l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) pour 6 ans, voire 9 ans si des aides aux travaux sont incluses. L’investisseur bénéficiera alors d’une déduction sur les revenus bruts fonciers. En fonction de la zone et du niveau de loyer, cette déduction peut atteindre 85 % des revenus.

Investir

Le dispositif Denormandie

Souvenez-vous. Le 5 novembre 2018 dans le centre-ville de Marseille, un immeuble s’écroule faisant plusieurs victimes. En réponse à ce drame, le gouvernement ouvre un nouveau dispositif afin d’encourager la réhabilitation des logements anciens. Le dispositif Denormandie permet donc aux investisseurs en quartier ancien dégradé de bénéficier d’une réduction d’impôt calquée sur le dispositif Pinel, soit 12, 18 ou 21 % pour une durée d’engagement de location de 6, 9 ou 12 ans. Principal critère pour accéder à cette aide, le bien doit faire l’objet de travaux de rénovation à hauteur de 25 % du coût total de l’opération.

À noter que l’opération ne peut dépasser une facture globale de 300 000 € et que les travaux doivent nécessairement être réalisés par une entreprise certifiée RGE. Par ailleurs, les ressources des locataires ne doivent pas dépasser un certain montant et le bien doit se trouver dans l’une des 222 villes du plan d’action cœur de ville ou dans une commune dont les administrateurs ont souscrit une opération de revitalisation du territoire. À l’image du simulateur Pinel, un simulateur Denormandie est également disponible en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.