Faut-il encore investir dans l’immobilier locatif en 2020 ?

de | 1 octobre 2020

Aujourd’hui, dans les grandes agglomérations et les villes moyennes de France, la demande de logement en location est plus élevée que l’offre. Les foyers avec des revenus modestes sont souvent ceux qui trouvent le moins facilement une maison ou un appartement dans la mesure où le prix des loyers est élevé. C’est pour cette raison que l’État a décidé en 2015 de favoriser les investisseurs dans l’immobilier locatif. 

Qu’est-ce que la loi Pinel ? 

La loi Pinel met en place un régime fiscal avantageux pour les personnes qui achètent un logement destiné à être mis en location. Cela permet de répondre à la forte demande de location dans des zones très précises. Celles-ci sont définies par la loi. Actuellement, les zones éligibles aux investissements en loi Pinel sont les zones A et B1. Des promoteurs comme VINCI Immobilier ont mis en place des programmes de construction de résidences neuves à proximité des centres-villes, des commodités, des transports, des universités ou des pôles économiques pour les étudiants et les jeunes actifs qui remplissent les conditions de revenus. Les promoteurs construisent également en périphérie des grandes villes pour ceux qui souhaitent s’éloigner d’un décor urbain ou qui travaillent en banlieue. Les locataires pourront bénéficier de logements allant du studio jusqu’au T5, à un loyer raisonnable. En effet, selon les zones, le montant des loyers est plafonné par la loi. 

Venue des locataires, restez zen

Les avantages d’investir dans l’immobilier locatif

Investir dans l’immobilier locatif offre de nombreux avantages pour les propriétaires.

Profiter des dispositifs de défiscalisation

Investir dans l’immobilier locatif neuf ou dans des résidences de service permet de réduire une partie de ses impôts sur le revenu grâce à plusieurs dispositifs législatifs avantageux. En effet, avec la loi Pinel, jusqu’au 31 décembre 2021, les acheteurs de logements neufs destinés à la location pourront déduire un pourcentage de leurs impôts en fonction de la durée de mise en location :

  • 12 % pour 6 ans de location
  • 18 % pour 9 ans de location
  • 21 % pour 12 ans de location

Pour un investissement dans la limite de 300 000 euros par an, cela permet d’économiser jusqu’à 63 000 euros d’impôts sur le revenu.

Avec la loi Censi-Bouvard, l’investissement dans les logements en résidence de services permet d’économiser jusqu’à 11 % d’impôts sur le revenu sur 9 ans pour un investissement maximum de 300 000 euros. Si vous vous engagez à louer le bien sur 10 ans, vous pourrez également récupérer la TVA si vous entrez dans les conditions de revenus.

Aménager pour investir intelligemment en meublé

Obtenir un complément de revenus

L’autre avantage d’investir dans des biens immobiliers destinés à la location, c’est que l’on peut se dégager un complément de revenus. Cette rente peut être immédiate si l’on a la capacité d’investir directement. En revanche, si ce n’est pas le cas, il faudra demander un prêt immobilier. Les loyers perçus serviront à rembourser les échéances du prêt dans un premier temps puis deviendront à terme des compléments de revenus. C’est ce qui fait que l’investissement dans l’immobilier locatif est idéal pour les actifs qui souhaitent prévoir un complément de revenu pour un départ en retraite. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.