L’or est-il toujours une valeur refuge ?

de | 26 février 2021

Depuis de nombreuses années, l’or a toujours eu la réputation d’être la valeur refuge par excellence. Pendant une période de crise économique et financière, il fait le bonheur de nombreux investisseurs. Mais aujourd’hui, avec l’impact sans précédent de la pandémie du Coronavirus, qui sévit toujours en 2021 dans des proportions alarmantes, il convient de s’interroger sur la fiabilité de l’or. Conserve-t-il toujours sa réputation de valeur refuge ? Je vous propose un gros plan dans cet article !

En 2020, l’or est resté égal à lui-même malgré la crise

De nombreux facteurs ont favorisé cette stabilité de l’or en 2020.

La chute du système financier

Les métaux précieux en général ont connu une forte tendance haussière durant l’année 2020 malgré la pandémie mondiale et ses conséquences. Plus particulièrement, c’est l’or qui s’est distingué en faisant honneur à sa réputation de valeur refuge par excellence. Cette dynamique haussière du précieux métal jaune a été favorisée par la chute du système financier, liée au Covid-19 et à la rareté de l’or. Ces deux facteurs combinés ont en effet permis de faire monter son cours. L’achat d’or, ce que propose La Maison Française de l’Or à Annecy par exemple, a ainsi permis à de nombreux investisseurs de rester dans le vert en 2020.

La chute de la bourse mi-mars

Si on s’intéresse à la chute de la bourse les 16 et 17 mars 2020 et à la baisse de l’or, on peut penser que de nombreux éléments étaient réunis pour mettre en cause la fiabilité de l’or en période de crise. Mais très vite, le précieux métal jaune a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui en produisant l’effet inverse. L’or papier (ETF) a permis de protéger les marges de nombreux investisseurs. En fait, s’il est vrai que l’or a baissé, il venait de connaître une période haussière considérable sur plusieurs mois.

Pourtant, cette baisse n’a pas affecté la totalité du gain. En conséquence, les vendeurs d’ETF ont bénéficié de plus-values considérables et ont ainsi pu répondre à leurs appels de marges, ceci malgré les pertes enregistrées sur le marché des actions. Après cette étape, le cours de l’or s’est fortement amélioré, repartant sur des bases de toute évidence plus solides. En dehors de ce facteur, je considère qu’il en existe d’autres qui ont permis à l’or de rester fidèle à sa réputation.

La politique économique de l’administration Trump

La politique économique de l’administration Trump à l’époque, notamment en ce qui concerne la guerre commerciale USA VS Chine, a aussi favorisé la hausse du prix de l’or en 2020. A cela, il faut aussi ajouter le refus de confiner de l’ancien président américain, qui a permis à la bourse de se relever progressivement après sa chute de mi-mars. Normalement, l’or aurait dû souffrir de cette stabilité du marché boursier. Mais c’était sans compter le fait que les taux d’intérêt étaient restés bas, valorisant ainsi l’or. Ce dernier n’ayant pas de rendement interne, il a bénéficié de plus-values sur sa valeur absolue.

L'or, toujours la valeur refuge par excellence en 2021malgré la crise

Les perspectives de l’or en 2021

Considération faite des facteurs ayant favorisé la tendance haussière de l’or en 2020, les analystes et spécialistes de grandes institutions financières et bancaires s’accordent à dire que l’or devrait (encore) connaître une année 2021 florissante. Les plus optimistes considèrent même que l’or va atteindre la barre des 2400 dollars l’once. Des positions justifiées par de nombreux sous-jacents.

Une possible faiblesse du dollar en 2021

Les investisseurs en métaux précieux le savent, la valeur de l’or est généralement liée à celle de la monnaie dans laquelle son cours est exprimé. Comme souvent, les Etats-Unis et leur politique économique ont une influence sur le cours de l’or. En effet, le plan de relance économique mis en œuvre par l’administration Biden fait craindre une baisse du dollar. En conséquence, l’or dont la monnaie de référence est le dollar américain va connaître une hausse.

Des taux d’intérêts toujours bas

Les taux d’intérêts encore bas, voire négatifs, remettent en cause la fiabilité des investissements à long terme réputés sans risque, comme les placements obligataires ou les assurances vie. Dans ces conditions, les rendements que peuvent espérer les investisseurs avec ces placements sont presque nuls. Inclusivement, l’or, malgré son absence de rendement interne (pas de dividendes ni intérêts), capitalise sur sa valeur nominale (laquelle peut augmenter) pour se faire une place de choix. C’est pourquoi certains gestionnaires d’assurance vie ont intégré l’or pour diversifier leurs unités de compte.

Une économie mondiale encore sous le choc du Covid-19

Dans les secteurs stratégiques de l’économie mondiale des balbutiements sont encore à craindre. Il s’agit entre autres des secteurs de l’aéronautique, de la restauration, du tourisme, de l’immobilier d’entreprise qui ne sont pas prêts de se remettre totalement de cette crise, ou du moins pas en 2021. Pourtant, leur importance pour l’économie mondiale est considérable. Or, il est connu des investisseurs que lorsque cette dernière est fragilisée, c’est vers l’or qu’il faut se tourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.